Rien ne sert de rester avec l’autre si cette relation ne vo  us épanouit pas. Vivre avec une personne devrait être un bonheur et non une contrainte. En clair, ça doit être stimulant, le plus possible sur le plus de plans possibles : que ça soit sexuel ou sensuel, affectif ou intellectuel, philosophique ou spirituel.

Les individus sont ainsi faits, qu’ils peuvent évoluer ou involuer psychiquement. En clair, une personne qui peut être parfaite pour vous à un moment M peut être “beaucoup moins intéressante” à un moment M + 3 ans.

Car des dimensions psychiques peuvent évoluer différemment : Vous avez vu à l’école qu’ils existaient des personnes “plus vives d’esprit” ou “plus lentes”… Ce type de dimension existe aussi pour la partie psychique de l’affective…

De plus, vous pouvez vous enrichir d’une personne d’une facette qui vous manque et importante pour vous, et que cet enrichissement effectué, les liens n’ont plus de raison d’être : ils deviendront alors une amitié solide, si vous le désirez; Une vraie amitié !

L’amour, au sens amoureux, est plus une quête, qu’une destination ou un but. Même si le but (trouver son âme soeur, ou épouser Angelina Jolie ) peut être très motivant, c’est le chemin que nous parcourons, les actes que nous posons qui nous permettront de construire notre légende personnelle amoureuse.
(Bon, si vous connaissez Angelina Jolie, personnellement, je voudrais lui parler en tête à tête…) ,

La fin d’un amour
Un amour qui se termine n’est pas un échec ! Est-ce que le fait d’arrêter vos études à un certain niveau signifie un échec ? Non. C’est juste que vous allez passer à autre chose, par exemple à la vie professionnelle.
Lorsque c’est fini, c’est fini : respectez l’autre.

Temporalité homme – femme
Les hommes et les femmes vivent différemment le temps. Ne me demandez pas de vous expliquer : c’est du ressenti, et un constat sur le “je t’aime” qui signifie chez l’homme “je t’aime à ce moment M”, qui signifie chez la femme “Je t’aime pour l’éternité”…
C’est difficile à expliquer, en revanche, en être conscient permet d’éviter toutes sortes de désagréments sur le sujet, et être patient avec l’autre.
Amitié entre homme et femme

Mmmm… Je vais vous dire le fond de ma pensée : Sachez que ça sera TOUJOURS ambigü ! En clair “l’amitié” est de “l’amour amoureux” mais c’est une ou les 2 personnes, qui pour des “raisons” ne veulent pas être ensemble (physique, intellectuel, valeurs, etc…).

En clair, l’amitié homme – femme est une relation amoureuse déguisée… Mais qui n’est pas complète.

Les femmes ont souvent une peur bleue de “briser une grande amitié”; Pour moi, c’est hypocrite, voire malsain : l’Amour ne peut pas briser l’amitié car elle la comprend. Il suffit juste de comprendre que parfois, nous pouvons être faibles, émotionnellement et sexuellement, et que nous pouvons basculer vers l’autre côté, facilement. Alors, dans ce cas là, profitez en; Et rien ne vous empêchera de rester ami (e) s si vous le désirez réellement
Vers un amour sain

Pour vivre des relations amoureuses saines, il faut :
a) Faire un travail intérieur après chaque relation, même “minime”, et un travail de deuil (en clair, pleurer si attachement…)
b) A chaque début de relation, oublier les autres, et commencer “comme si c’était le premier”; Ca a beaucoup d’avantages : Ca sera toujours aussi beau et fort que la première fois, de plus, vous ne balancerez pas vos douleurs ou vos réprimandes de vos amours précédents
c) Vous surveiller : On pense toujours avoir trouvé des douleurs… Et les avoir pansé… Et de fait d’autres reviennent…
d) La relation est complexe, et pour me simplifier la vie (et je vous le conseille fortement), 50 / 50. En clair, vous faites vos 50% le mieux possible, ET VOUS LAISSEZ l’autre fait ses 50 %. Ca vous évitera toute sorte de rapproches malsains.
e) La colère est mauvaise conseillère; Dormez, la nuit porte conseil.
f) Exprimez ce que vous êtes. Ne mentez pas.
g) Ne demandez pas si vous ne désirez pas avoir la vérité de l’autre ; En clair, si vous demandez “cette fille là, elle te plait ? ” et que réellement vous voulez.